Qu’est-ce que l’huile de CBD ?

Depuis que l’huile de cannabidiol ou plus communément connue sous le nom d’huile de CBD est devenue légale sur le territoire français et dans plusieurs pays d’Europe, on n’en finit pas d’entendre ses mérites de tous les côtés.

Néanmoins les points qui demeurent les plus importants, c’est de bien sûr de connaître son origine, ses propriétés, mais surtout de savoir ce que c’est réellement.

En effet, il semblerait que sa consommation a relativement augmenté depuis quelques années, puisque ce produit provenant de la culture de chanvre possède de multiples bienfaits anti-inflammatoires pour son bien-être au quotidien.

Zoom sur son origine

L’huile de CBD tire son origine du chanvre indien, que l’on appelle aussi cannabis sativa, et duquel de nombreuses molécules peuvent être produites, dont le CBD. C’est notamment des graines du cannabis CBD que l’huile de cannabidiol est extraite.

La particularité de cette huile, c’est qu’elle est pauvre en THC, qui rappelons-le est populaire pour ses effets dits “planants”, et contrairement au THC, le CBD n’a aucun effet psychotrope.

Il agit plutôt sur des neurones du cerveau apportant ainsi une détente musculaire et un sentiment de relaxation.

Cela signifie donc que le corps et l’esprit n’en tirent que des bénéfices, et n’en devient pas dépendant, comme on pourrait le devenir avec son cousin THC.

La fabrication de l’huile de CBD

Lorsque l’on extrait le cannabidiol de la plante de cannabis, une essence huileuse est produite. Cette essence peut contenir plusieurs cannabinoïdes en quantités différentes. Cela varie généralement du type de plante, de sa culture ou encore de la méthode d’extraction.

L’essence obtenue est ensuite mélangée à une autre huile, comme par exemple l’huile de noix de coco ou l’huile d’olive, et qui sert de support. De ce procédé, la fameuse Huile CBD est obtenue.

D’autres méthodes utilisent plutôt des cristaux de cannabidiol qui sont toujours extraits du plant de chanvre, et que l’on mélange à des huiles d’origine végétale. Habituellement, elle peut aussi être consommée, et dans ce cas-la, on ajoute des terpènes pour rendre le goût meilleur.

Par ailleurs, même s’il existe plusieurs méthodes d’extraction, celle qui utilise le CO2 s’avère être la plus efficace, puisqu’elle permet d’obtenir l’huile la plus pure.

L’utilisation de l’huile de cannabidiol

Nous le savons désormais, le chanvre est surtout utilisé à des fins therapeutique. Cependant, ce n’est que tout récemment que sa composition en cannabis et de nombreux cannabinoïdes a été mise en évidence.

Et comme, le corps humain possède un système endocannabinoïde, qui globalement signifie que son réseau de récepteurs s’active par les cannabinoïdes naturellement produits par l’organisme, les recherches faites jusqu’ici indiquent donc que ce même réseau de récepteurs est aussi stimulé par les cannabinoïdes présent dans le chanvre.

Ainsi, de nombreuses études sont arrivées à la conclusion que l’huile de CBD avait notamment des effets bénéfiques pour soulager ou pour traiter de nombreuses pathologies.

Elle est particulièrement utilisée dans certains cas d’anxiété et de stress, en cas de troubles du sommeil, en cas de douleurs provoquées par des maladies chroniques ou encore pour traiter certains troubles cutanés, pour ne citer que quelques exemples.

De plus, plusieurs témoignages d’individus utilisant l’huile de CBD, mettent en évidence des améliorations éminentes de leurs états de santé.

Qu’en pensent les autorités de santé de tout cela ?

En 2018, l’OMS a publié un rapport soulignant que « le CBD peut effectivement aider dans le traitement de plusieurs autres affections », autre que l’épilepsie ou la sclérose en plaques.

Le rapport souligne toutefois que les études se limitent à des essais précliniques, mais que cette huile peut tout à fait être mise en avant pour « ses propriétes neuroprotectrices (…), anxiolytiques, analgésiques, anti-inflammatoires, anti asthmatiques, voire anti-tumorales ».

De ce fait, l’OMS est même plutôt favorable à ce que plus d’études relatives aux bénéfices thérapeutiques de cette huile soient faites. On notera aussi, que l’institution indique clairement que la consommation du cannabidiol n’engendre aucune dépendance ou d’abus notable, et qu’il peut être utilisé en toute sécurité.

En revanche, il reste important de noter que l’huile de CBD n’est pas un médicament, mais peut être considérée comme un complément alimentaire.

Qu’est-ce que cela donne quant à sa légalité en France ?

La commercialisation de produits à base de CBD est totalement légale en France. Ce qui ne l’est pas, c’est de le promouvoir et de le vendre comme médicament, puisque dans l’Hexagone, il est interdit de le considérer comme tel.

Dans ce cas-la, pour l’huile de CBD, les revendeurs n’ont pas le droit de le proposer comme médicament.

Ce qu’il faut aussi savoir, c’est qu’il y a deux critères principaux à respecter si on souhaite la commercialiser.

  1. La teneur en THC doit être inférieure à 0,2 % pour les plants de chanvre utilisés pour fabriquer les produits;
  2. Seules les tiges et les graines peuvent être utilisées. Les feuilles et les fleurs ne sont pas autorisées.

Il est donc essentiel de se tourner vers des revendeurs de confiance, surtout en achetant sur internet, et qui proposent des produits de qualité, extraits de plants biologiques et cultivés dans l’Union européenne.

Grâce à cela, on sera certain de consommer du cannabidiol dans les meilleures conditions et en toute légalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.