L’amiante est encore présent dans les habitations anciennes et constitue un problème de santé publique. Cette fibre cause plusieurs de milliers de décès chaque année. Dans le secteur immobilier, la détection de la présence d’amiante fait partie des diagnostics qui permettent d’assurer la qualité d’une infrastructure. Les diagnostiqueurs immobiliers sont habilités à établir un diagnostic amiante. Parmi leurs compétences, la certification diagnostic amiante avec mention est nécessaire. Nous vous expliquons tout.

La certification amiante : c’est quoi ?

Pour garantir la sécurité sanitaire des bâtiments, il est indispensable de procéder à un contrôle de la présence d’amiante dans les maisons, les appartements, mais également les locaux commerciaux ou industriels recevant du public. Ce diagnostic amiante, essentiel à la prévention des risques, est effectué par un diagnostiqueur immobilier. Celui-ci doit disposer d’une certification. Qu’est-ce que la certification amiante avec mention ? Quels opérateurs mandater sur des missions de repérage amiante ? Où en est la réglementation ? Vous trouverez toutes les informations sur le site www.icert.fr.

Dans quels cas la certification amiante avec mention est obligatoire ?

Depuis le 1ᵉʳ juillet 2017, les diagnostiqueurs immobiliers ont l’obligation de disposer d’une certification amiante avec mention. Cette certification concerne également le contrôle de l’état de conservation des bâtiments recevant du public, des immeubles de travail, industriels et les bâtiments de grande hauteur. Les examens visuels et les repérages sont également pris en charge par cette certification avec mention.

La fin des imbroglios réglementaires ?

La profession a été fortement secouée par plusieurs arrêtés réglementant la certification amiante, au courant de l’été 2019. Publié au Journal Officiel, le jeudi 30 janvier 2020, un nouvel arrêté vient modifier l’arrêté du 16 juillet 2019 relatif à l’obligation de posséder une certification amiante avec mention pour la réalisation des repérages amiante avant travaux. Les multiples changements de cet arrêté avaient fortement troublé les professionnels du domaine. Depuis le début de l’année 2020, la réglementation est restée stable.