Le divorce est devenu l’issue fatale de la plupart des mariages. Face à cette évidence, la plupart des couples désirent mettre fin sans accrocs aux liens du mariage. Le divorce par consentement mutuel est la meilleure solution pour assurer aux deux parties une rupture rapide, mais surtout plus économique.

Comment divorcer rapidement et à moindre coût ?

Lorsque les conjoints tombent d’accord sur les termes de leur séparation, le divorce à l’amiable permet d’obtenir la prononciation de ce dernier au plus vite. Le divorce sans avocat étant impossible en France, il est cependant permis aux conjoints souhaitant divorcer à l’amiable sans devoir passer par le juge.

En effet, lorsque les conditions du divorce ne laissent planer aucune complexité et que les conjoints réussissent à s’entendre sur les conséquences de leur séparation, la procédure s’en voit facilitée. L’avocat intervient pour tenir les deux parties informées de leurs droits et de leurs devoirs, mais aussi des différentes démarches nécessaires pour réussir à divorcer rapidement.

Les possibilités de rompre lors du divorce à l’amiable

Grâce à une procédure simplifiée et pratique, le divorce par consentement mutuel est celui qui est le plus sollicité par les couples en voie de séparation. En effet, il ne requiert que très peu de paperasse et désormais, avec la possibilité du divorce sur internet, les conjoints ont la possibilité de procéder à distance.

En renseignant les différentes questions inhérentes à la vie conjugale et sur les conséquences de sa rupture, l’avocat des conjoints établit la convention de divorce qui sera par la suite déposée devant le juge pour signature et prononciation définitive du divorce.

Vous pouvez également bénéficier du divorce gratuit sans avocat lorsque vous êtes bénéficiaire de l’aide juridictionnelle totale. Dans ce cas, l’État prend en charge totalement les honoraires de votre avocat et le coût du divorce sera nul pour vous.