Infirmiers, kinésithérapeutes, auxiliaire de puériculture, aide-soignant, éducateur spécialisé, assistant de service social, sages-femmes, ambulancier,… ce sont les métiers du secteur sanitaire et social. Si vous êtes jeune et voulez évoluer dans le domaine de la petite enfance, de la santé et l’accompagnement, suivez ce guide qui vous donne la procédure pour suivre une formation sanitaire et social.

Comment intégrer une école sanitaire et social ?

La formation sanitaire et social est accessible à tout jeune ayant au moins 18 ans à la date du concours, titulaire d’un bac ou non, et même ceux ayant obtenu le master. Pour être admis dans une école sanitaire et social, vous devrez au préalable soit passer un concours d’entrée, soit suivre une procédure ou être sélectionné sur dossier. Vous devez donc consulter à fréquence régulière les sites web des écoles œuvrant dans le domaine afin de connaître les dates et modalités d’inscription, les dates des concours, le coût des concours et/ou des études et le nombre de places.

L’aspect financier

Le coût d’une formation sanitaire et social varie selon votre statut. Si vous êtes demandeur d’emploi et bénéficiaire du RSA, deux cas s'offrent à vous. Pour les candidats inscrits dans une agence Pôle emploi depuis au moins six mois désireux d’être formés aux métiers d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture, c’est l’agence et la région qui prennent en charge les frais de la formation. En revanche les candidats souhaitant juste accéder à l’entrée à la formation et qui sont enregistrés au pôle emploi depuis 6 mois pourront bénéficier d’une contribution de leur région ; il en est de même pour les jeunes. Dans tous les cas, le candidat devra se renseigner sur les frais annexes qui sont définis par les établissements.

Cependant, des aides sont disponibles pour accompagner les élèves. Elles sont attribuées sous forme de bourses d’études ou prises en charge des frais scolaires à la suite d’une demande individuelle. Les demandeurs d’emploi peuvent se rapprocher de leur conseiller pôle emploi pour avoir des renseignements sur les possibilités de financement.