On retrouve de plus en plus de chauffeurs VTC ces dernières années. Il s’agit de chauffeurs de type privé. Ce métier est une excellente solution pour de nombreux demandeurs d’emploi. Il est bien organisé et réglementé. Mais pour pouvoir l’exercer, il faut absolument disposer d’une carte professionnelle VTC délivrée par la Préfecture d’un département. Vous êtes intéressé par ce métier et aimeriez en savoir un peu plus sur les conditions d’obtention de cette carte ?

Conditions d’obtention d’une carte professionnelle VTC 

Avant de s’intéresser à la procédure d’obtention d’une carte professionnelle VTC, il faut savoir que tous les véhicules ne donnent pas droit à cette carte. Elle est réservée aux chauffeurs de véhicules possédant quatre à neuf places, siège du conducteur inclus. Il est aussi indispensable que le moteur du véhicule ait une puissance fiscale supérieure à 120 chevaux. La voiture en question doit aussi avoir moins de six ans. Pour obtenir la carte professionnelle VTC, le demandeur doit posséder un permis de conduire de type B datant de deux à trois ans. Il doit avoir été déclaré apte à la conduite suite à une visite médicale. En outre, il doit avoir suivi une formation en « Prévention et secours civique de niveau 1 » au cours des deux dernières années. Par ailleurs, le demandeur doit posséder au moins six points sur son permis ainsi qu’un casier judiciaire vierge. Pour tout savoir sur l’obtention d’une carte professionnelle VTC, vous pouvez faire des recherches sur certains sites Internet afin d’obtenir des informations supplémentaires. 

Documents à fournir pour exercer la profession de chauffeur VTC

Exercer le métier de chauffeur VTC passe par l’obtention d’une carte professionnelle mais également par l’obtention d’une licence VTC. Celle-ci est émise par le registre des VTC et a une durée de validité de cinq ans. Les frais nécessaires à l’obtention de cette licence sont de 170 euros. La licence permet de décrocher un emploi dans une société VTC ou de travailler à son propre compte. Pour pouvoir l’obtenir, il est possible de s’inscrire en ligne en présentant les pièces justificatives suivantes : assurance de responsabilité civile professionnelle, justificatif d’immatriculation de l’entreprise, copie du certificat d’immatriculation du véhicule, copie de la carte VTC, justificatif de la capacité financière de l’entreprise. Il est également important de savoir que l’exercice de la profession de chauffeur VTC passe par la réussite à un examen organisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Cet examen comprend deux épreuves : une épreuve théorique et une épreuve pratique. Il est nécessaire d’avoir de très solides compétences et connaissances pour pouvoir réussir d’où l’intérêt de suivre une formation préparatoire VTC.